Baptiste joue à BETRAYER

Au temps maudit des colonies

SONY DSC

J’ai du mal à me faire un avis sur Betrayer. D’un côté, le jeu de Blackpowder Games, une équipe formée des anciens développeurs à l’origine de F.E.A.R., a de quoi séduire. Son gameplay FPS survival, où les munitions sont comptées et ou le moindre affrontement peut être fatal, donne du fil à retordre. Son ambiance ésotérique originale est campée dans une colonie américaine au début du XVIIe siècle, une période de chocs culturels peu exploitée dans les jeux vidéo. Et son parti pris visuel est assez osé, avec son noir et blanc qui compense largement l’âge de l’Unreal Engine 3 (même s’il est possible d’y mettre de la couleur).

Lire la suite

Publicités